Jeux de dames

jeux-de-damesJeux de Dames
Auteur : Joëlle Richard-Gallinelli
Année de parution : 2014
Catégorie : Historique
Maison d’édition : Editions Amalthée
ISBN : 978-2-310-02050-3

 


Une découverte faite parmi mes collègues auteurs rencontrés lors de salons littéraires. Ce roman historique traite de la Renaissance, tout comme mon roman de fiction Mortelle Renaissance, aussi j’ai plongé dans sa lecture, bien que je sois tout sauf un amateur de livres historiques et je dois dire que j’ai été très heureusement surpris par sa qualité.

Mon ressenti

Je n’aime pas les livres historiques, probablement parce que l’école m’a dégouté d’en lire. La faute à mes professeurs d’histoire, par trop académiques. J’ai donc eu un peu de mal à m’y plonger, d’autant que le début est un peu difficile : de nombreux personnages apparaissent et il faut s’accrocher pour mémoriser les liens familiaux qui les unissent. Mais passée cette étape « initiatique », j’avoue que j’ai été pris par le suspense, les détails rendant le récit très réaliste et par la guerre psychologique que se livrent Louise de Savoie et Anne de Bretagne pour mettre un roi sur le trône de France. J’ai au final beaucoup aimé ce livre et je n’ai qu’un seul regret : que mes leçons d’histoire de l’école n’aient pas été parsemées de livres comme celui-ci, car j’aurais certainement été bien meilleur élève en histoire !

Bref, ma note de ressenti sera de 5/5.

Le style de narration

Le début du roman m’a un peu gêné car Joëlle a une gestion de la ponctuation un peu particulière. Si les virgules servent à la respiration, alors j’ai parfois manqué un peu d’air 😉 Hormis ce détail, qui s’oublie assez vite, j’ai beaucoup aimé le style de narration qui place le lecteur du point de vue de Louise de Savoie principalement. On est au plus près des états émotionnels de ces dames et la vie à l’époque précédant l’avènement de François 1er est tout simplement passionnante, sous la plume agile et précise de Joëlle.

Je met un 4/5 parce que c’est bien écrit mais avec quelques petites imprécisions de syntaxe.

La structure

On se croirait dans un roman de fiction. Les personnages sont bien campés. J’ai adoré tous ces détails sur les ustensiles, les gouts, les mets, les parfums, les meubles, les tournures de phrase même qui nous plongent dans l’ambiance de l’époque. On s’y croirait et le travail historique à ce sujet est tout simplement impressionnant.

Le livre parle de femmes et a été écrit par une femme. En tant qu’homme, je m’en suis vite rendu compte. Il est souvent question du « ventre de ces dames » et de la condition féminine de l’époque qui n’était guère brillante. Le récit est parfois dramatique (par exemple quand on se rend compte qu’une femme est à la fin de sa vie… à 34 ans !), parfois cocasse et parfois même assez érotique. Il est vrai que les distractions n’étaient pas si nombreuses et les mœurs assez légères à cette époque. Les nobles repeuplaient la France avec un bel enthousiasme !

Le récit comporte un suspense assez classique mais très efficace : deux protagoniste et une réalité historique. On découvre avec beaucoup d’intérêt comment l’histoire de France s’est écrite et c’est assez loin de ce que nous décrivent les ennuyeux livres d’histoire de nos programmes scolaires.

Pour résumer, je dirai que ce livre est une très belle réussite et j’espère que Joëlle nous sortira une suite. J’aimerais beaucoup connaître par le détail la vie de François 1er une fois devenu roi. Il a rencontré tant de personnages célèbres et fait tellement pour l’art dans notre pays que son histoire doit être passionnante.

Je mettrai donc un 5/5 pour la structure, parfaitement réussie à mes yeux.
Ressenti : 5/5
Style : 4/5
Structure : note 5/5
Note globale : 14/15
CF : notation des critiques

Une réflexion au sujet de « Jeux de dames »

  1. Ping : Cıvata

Laisser un commentaire