les romans interactifs

La crise de l’édition : signe d’une révolution ?

La crise économique qui pèse actuellement sur l’économie de toute l’Europe n’a pas non plus épargné le domaine de l’édition. Mais si le marché du Livre a reculé en 2012 de 1,7 % (ce qui n’a rien de catastrophique en soi), on observe surtout de forts bouleversements dans son fonctionnement, comme par exemple, la fermeture des librairies Chapitre ou l’explosion de la vente en ligne par Internet. Les Français achètent moins de livres, achètent des livres moins chers, mais bizarrement, ne se sont pas rués vers les livres électroniques qui ne représentent encore que 0,6 % des ventes.
Ce n’est pas tant le volume de ventes ou le type de ventes qui sont bouleversés mais plutôt les usages. Autrefois, un livre partait pour une longue carrière, son auteur développait lentement sa notoriété, porté par des médias peu nombreux et spécialisés (articles dans les journaux, émissions spécialisées à la télévision…). Aujourd’hui, tout s’accélère : il n’y a jamais eu autant de livres publiés chaque année.
stats-livres8 livres par heure sont publiés en France, dont 50% de nouveautés !
Mais si le nombre d’ouvrages explose, les tirages, eux, se réduisent drastiquement : un livre est édité en moyenne à 9702 exemplaires seulement (source BnF).
Difficile dans ces conditions de devenir un auteur célèbre. Le lecteur consomme, toujours plus, toujours plus vite, mais ne garde pas beaucoup de noms en mémoire !
Les émissions spécialisées sur le livre ont presque toutes disparues. Aujourd’hui, un auteur passe d’abord par une émission grand public et n’a que quelques minutes d’antenne (exception faite des rares best-sellers qui sont bien entendu traités différemment).
Le lecteur se fait de plus en plus sa propre opinion, lisant les avis de lecture sur les blogs littéraires qui fleurissent sur la toile. Chacun s’improvise critique littéraire et fait part de ses coups de cœur. Pour se faire connaître, un auteur doit faire le buzz sur les réseaux sociaux. Il faut que son livre soit twitté et retwitté.
Le lecteur a changé. Il est hyper connecté. Il zappe sur les médias pour se tenir au courant et oublie tout aussi vite ce qu’il a lu, vu ou entendu.
L’éditeur a changé : il tente de s’adapter en proposant toujours plus de nouveautés. Les vitrines des librairies n’ont pas le temps de prendre la poussière. Malheur aux livres non écoulés qui finissent toujours plus vite au pilon. Le libraire de proximité a du mal à survivre, concurrencé par de grosses entreprises (surtout une, américaine…) qui vous envoient par transporteur privé votre ouvrage acheté en ligne en quelques clics…
L’auteur aussi, a changé. Certains n’attendent plus le bon vouloir d’un éditeur et se lancent eux-mêmes dans l’aventure, devenant auto-éditeurs. Fabriquer son propre livre n’est pas très onéreux, grâce à l’impression numérique qui permet aux imprimeurs de baisser leurs coûts. Le faire connaître soi-même devient possible (bien que difficile), grâce à Internet, en le plaçant par exemple sur des sites spécialisés dans la vente en ligne. On peut également le numériser soi-même et le diffuser à très bas prix, sans aucun frais de livraison ou de fabrication, même s’il existe des risques de piratage…
Et le livre dans tout cela ?
Et si, après la révolution de l’éditeur, celle du libraire, celle de l’auteur… venait celle du livre ?
On pensait qu’elle était arrivée lorsque le livre numérique a fait son apparition. Or, les chiffres montrent que ce nouveau média prend sa place lentement et sans détruire son prédécesseur. Une liseuse numérique prend peu de place, peut stocker de nombreux livres, permet une manipulation aisée d’un ouvrage (quoique)… Mais trop de contraintes entourent encore le livre numérique.

Et si c’était le livre lui-même qui allait vivre sa révolution ?

Un livre, c’est d’abord une porte qui s’ouvre vers un nouvel univers, celui de l’auteur. Entrer dans un livre, c’est pénétrer dans une atmosphère, s’immerger dans une histoire et oublier le quotidien, le temps de quelques pages. Dans le livre classique, celui qui sent bon le papier imprimé, le lecteur est prisonnier du bon vouloir de l’auteur. Il se met à croire aux personnages, s’identifie au héros, entre dans un nouvel espace-temps.
Quelques livres cherchent aujourd’hui à proposer un nouveau type d’échange, permettant au lecteur de sortir du cadre strict de la page pour jouer avec d’autres médias et créer de l’interactivité.

Le livre interactif

lecture-qrcodeLes premiers livres « interactifs » proposaient simplement quelques rébus, charades ou autres petits jeux intellectuels demandant au lecteur de participer activement au récit en cherchant la solution au problème posé sur la page de papier. Puis le son est venu s’ajouter au récit, principalement dans des livres pour enfants accompagnés d’une piste audio stockée autrefois sur une cassette audio, puis sur un CD. D’autres livres interactifs ont ajouté l’image, proposant au lecteur d’assister à une séquence vidéo illustrant l’histoire. Le risque était souvent de perdre l’immersion du lecteur dans le récit, de le sortir du monde imaginaire patiemment décrit et mis en place par l’auteur.
Avec l’arrivée d’Internet, l’interactivité s’est développée. On commence à voir apparaître des livres, souvent construits sous forme d’un jeu de piste, dans lesquels le lecteur doit aller chercher des informations sur des sites Internet avant de revenir continuer sa lecture.
couverture-mortelle-renaissLe roman Mortelle Renaissance est construit sur ce principe d’interactivité… Il propose au lecteur de faire comme le héros : lire la lettre que son père lui a remise, écouter un air de musique contenant des informations cachées, analyser une carte géographique pour y trouver des indices, etc.
Je vous propose de découvrir maintenant tous les aspects originaux de ce roman interactif utilisant Internet et les QR codes.

Utilisez le menu déroulant en haut de l’écran ou  bien cliquez sur l’un des liens ci-dessous pour découvrir les autres pages en rapport avec Mortelle Renaissance :

Extraits du roman | Fête de la Renaissance | François 1er | La vie à la Renaissance | Romans interactifs | Renaissance & Rock’n roll | Utiliser les QR-Codes du livre